Le solfège pour tous

|

Article précédent Les ornements
Article suivant Le rythme
Quiz Quiz la mesure
 
Tous les cours Tous les cours
 
Voir aussi Les silences
Les notes
Les altérations
Les clés

La mesure

  1. Définition

  2. La mesure est un découpage temporel régulier de la partition.
    Toutes les mesures ont la même durée, sauf s'il y a un changement de définition en cours de partition.

    Par exemple, si une mesure contient l'équivalent temporel de 3 noires, toutes les mesures auront cette durée de 3 noires et ceci quel que soit leur composition.

    Les mesures se repèrent grâce aux barres de mesure qui sont des barres perpendiculaires à la portée.

    barres de mesure
    Mesures

    L'espace entre la clé et la première barre de mesure constitue la première mesure de la partition.

  3. Quantifier les mesures

  4. Le musicien connait la valeur temporelle de la mesure grâce aux chiffres indicateurs qui sont placés à la suite de la clé.

    Exemple 1
    La mesure : exemple 1

    • Le chiffre du dessous indique la valeur du temps (voir plus loin) par rapport à la ronde. Ici le 4 signifie que le temps a une durée équivalente au quart de la ronde, c'est à dire à la noire (4 noires = 1 ronde).


    • Le chiffre du dessus indique le nombre de temps qui compose la mesure. Ici un 3. Ici temps dure une noire (chiffre du bas), la mesure dure donc le temps de 3 noires.

    Nous appelons ces chiffres les chiffres indicateurs de mesure

    Exemple 2
    La mesure : exemple 2

    Dans cet exemple le temps est la moitié de la ronde, c'est à dire la blanche et le nombre de temps par mesure est de 3. La mesure fait donc l'équivalent temporel de 3 blanches.

    Les chiffres indicateurs de mesure se placent après les altérations constitutives de la partition (voir les altérations)

    placement des chiffres indicateurs de mesure
    Placement des chiffres

  5. Les temps de la mesure

  6. Il existe 3 types de mesures de base :

    • La mesure à 2 temps
    • La mesure à 3 temps
    • La mesure à 4 temps

    Les autres mesures sont construites à partir de ces 3 mesures de base. Par exemple, une mesure à sept temps est composée d'une mesure à 4 temps et d'une mesure à 3 temps.

    Dans la mesure, il y a deux types de temps : Les temps forts et les temps faible.
    Les temps forts sont joués plus fort par les musiciens que les temps faibles.

    Les temps forts d'une mesure sont le premier temps et le troisième temps (dans le cas d'une mesure à 4 temps)

    Le deuxième temps fort de la mesure à quatre temps est moins fort que le premier.

    Temps forts de la mesure à 4 temps
    Temps forts

    Note : la notion de temps forts et de temps faibles dépend du style de musique. Ici nous abordons un style classique.

  7. Mesures composées

  8. Le chiffre du bas de l'indicateur de mesure est une division binaire de la ronde et représente la valeur d'un temps. Mais comment dans ces conditions faire des temps ayant des valeurs ternaires ? Comment par exemple construire une mesure où le temps vaut la durée d'une noire pointée ?

    Pour se faire il faut partir de la mesure dont le temps aurait la valeur de la note non pointée. Prenons pour l'étude une mesure à 2/4, c'est à dire deux temps par mesure qui valent la durée d'une noire. L'objectif étant de construire une mesure à deux temps dont la valeur du temps serait une noire pointée.

    Rajoutons un point à chaque noire de la mesure. Nous obtenons une mesure avec deux noires pointées, soit la valeur de trois noires. Or, il n'est pas possible de diviser par trois la valeur temporelle de la ronde.

    Afin de résoudre ce problème, nous allons qualifier cette mesure avec le nombre de tiers de temps qui la compose.

    2 noires pointées équivalent à 6 croches (une noire pointée = 3 croches). La division de la ronde sera donc la croche (nous aurons un 8 comme chiffre du bas).

    Le chiffre du haut qui indique habituellement le nombre de temps de la mesure va indiquer dans ce type de mesure le nombre de tiers de temps. Nous aurons donc un 6 comme chiffre du haut.

    Le chiffrage de la mesure contenant deux temps valant chacun une noire pointée est donc chiffrée 6/8

    Mesure ternaire
    Mesures ternaires

  9. Chiffrage des mesures

    1. Mesures simples

    2. Mesures binaires

      • Les chiffres du haut des mesures simples sont :2 3 4 5 7 11
      • Les chiffres du bas des mesures simples sont :1 2 4 8 16 32 64
    3. Mesures composées

    4. Mesure composée

      • Les chiffres du haut des mesures composées sont :6 9 12 15 21 33
      • Les chiffres du bas des mesures composées sont :2 4 8 16 32 64
    5. Identifier les mesures simples et les mesures composées

    6. Le chiffre du haut renseigne à coup sûr le type de mesure. Par exemple un 9 ne se retrouve que dans les mesures composées

  10. La pause et la mesure

  11. Nous avons vu dans l'article sur les silences que temporellement la pause avait la durée d'une ronde.

    Toutefois lorsque la pause est le seul signe d'exécution d'une mesure, celle-ci a la valeur temporelle de la mesure entière.

    La pause et la mesure
    Pause et demi-pause

    Dans cet exemple, la pause de la première mesure a la valeur temporelle de la mesure entière, c'est à dire la valeur de 5 noires. Dans la deuxième mesure, la pause a la valeur temporelle de la ronde (valeur par défaut) car elle est précédée d'une noire.

  12. L'anacrouse

  13. Lorsque la première mesure commence par des silences, il est d'usage de ne pas les indiquer afin de ne pas surcharger l'écriture. En effet, un silence n'a de sens que s'il est précédé et suivi d'une note.

    Ansi Mesure sans anacrouse devient Mesure avec anacrouse


    Cela s'appelle une anacrouse.

    De même, si la dernière mesure d'une partition finie par des silences, ceux-ci sont omis.

    Très souvent, si la première mesure est une anacrouse, la dernière mesure comporte le nombre de temps non présent dans la première mesure.

    Ainsi, dans une mesure à 3 temps, si la première mesure est une anacrouse de deux temps, la dernière mesure fera 1 temps.

  14. Altérations accidentelles et mesure

  15. Lorsqu'une altération accidentelle (c'est à dire non présente à la clé) est rencontrée, toutes les notes de même nom sur la même ligne ou le même interligne sont impactés par cette altération jusqu'à la fin de la mesure.

    Altérations accidentelles
    Altérations accidentelles

  16. la prolongation d'un son au delà de la mesure

  17. Il est possible de prolonger un son au delà de la mesure grâce au signe de prolongation (voir prolonger les durées)

    Exemple de prolongation au delà de la mesure
    Prolongation

  18. La double barre de séparation

  19. Lorsque la partition change d'état, c'est à dire de chiffrage de mesure ou d'altérations constitutives, ce changement est signalé par une double barre.

    Exemple
    La double barre

  20. Barre de finalisation

  21. La fin d'une partition, c'est à dire la dernière mesure, est signalée de la manière suivante

    Fin de partition

  22. Exercices

  23. exercices Quiz sur la mesure
    Tous les exercices

  24. Naviguer

  25. article precedent Article précédent : Les ornements
    article suivant Article suivant : Le rythme
    chapitre Chapitre : Ecriture rythmique
    tous les cours Tous les cours

  26. Voir aussi

  27. voir aussi Les silences
    Les notes
    Les altérations
    Les clés

Partager :